Jardiner autrement, c’est réduire au maximum l’utilisation des produits chimiques, l’apport d’engrais de synthèse et éviter le gaspillage d’eau. Nous vous proposons ici quelques principes à adopter pour un jardinage raisonné.

 

Connaître l’environnement du jardin

La bonne plante à l’endroit adéquat a un meilleur épanouissement et demande peu de soins. Il faut donc prendre le temps de bien connaître la nature du sol de votre jardin ainsi que les conditions climatiques locales. Cela vous permettra de choisir pour votre jardin les espèces végétales les mieux adaptées et les planter dans les conditions répondant au mieux à leurs exigences.

 

Après avoir bien choisi les variétés de plantes à cultiver dans votre jardin, il vous faut essayer des mariages en mélangeant des espèces diverses (associer les carottes et les poireaux par exemple), en mettant des engrais verts entre plusieurs cultures, en privilégiant une mise en place de quelques plantes aromatiques, en étalant du broyat, en paillant des massifs, en étalant de la tonte de gazon pour éviter le lessivage des sols et l’évaporation d’eau, en favorisant la présence d’oiseaux, des hérissons, de certains insectes ou d’autres auxiliaires tels que les coccinelles dévoreuses de pucerons.

 

Adapter vos techniques de jardinage aux caractéristiques du jardin

 

Vous devez adapter le travail du sol, l’arrosage et la fertilisation aux caractéristiques du sol, des végétaux et du climat. La plante en parfaite santé est moins sensible aux attaques des maladies et des ravageurs, cela vous permet de réduire les traitements et de jardiner autrement !

 

Traiter sainement vos plantes

 

Il est possible de traiter sainement vos plantes en utilisant différents engrais verts ou en remplaçant des produits phytosanitaires par des décoctions, des infusions ou des purins de plantes (prêle, ortie, consoude, camomille) pour traiter biologiquement des maladies des légumes, fertiliser les plantes, amender le terrain.

 

Sachez qu’il y a des plantes dites « mauvaises herbes » qui sont d’une grande utilité dans la biodiversité. Vous devez les préserver et agir avec la nature et non contre elle, ne pas utiliser des pesticides et des produits chimiques qui appauvrissent vos sols en tuant la vie microbienne.

 

Accepter de redonner des droits à la nature

 

Jardiner dans un bon sens, c’est être à la recherche d’un équilibre entre plusieurs formes de vie dans le jardin. Cela veut tout simplement dire :

  • Accepter un certain degré d’infestation avant une intervention chimique;
  • Privilégier des interventions naturelles ou manuelles;
  • Tolérer parfois des fruits et légumes plus petits et une récolte peu abondante.

 

Des plants de fraisiers à même le sol ont toujours été un régal pour les gastéropodes. Des bâches noires trouées contribuent à la limitation des pertes.

 

En mettant en œuvre toutes ces principes, vous allez redécouvrir le plaisir d’un jardin qui est en harmonie avec la nature. Vous pourrez récolter des produits sains et frais, tout en limitant l’emploi de produits néfastes pour l’homme et l’environnement. Vous admirerez le retour dans votre jardin des hôtes bienvenus comme les papillons, les oiseaux, les abeilles et les hérissons. Enfin, vous pourrez constater les économies dans le budget de produits pour le jardin. Vivons de concert avec notre nature et ayons un autre regard sur l’environnement, chacun sortira gagnant. Commençons dès maintenant à jardiner autrement !

https://www.jardiner-autrement.fr/

Partages 0