L’ADEME, sous le contrôle de l’Etat, a mis sur pied des politiques de vérification, de rénovation des installations énergétiques, très avantageuses, dans un souci de tenir compte des enjeux économiques liés aux ambitions de développement durable et une rationalisation de l’utilisation de l’énergie : C’est l’audit énergétique. Voici toutes les informations nécessaires à connaître avant de faire un audit énergétique.

audit, énergie,audit énergétique, audit énergétique particulier,

Qu’est-ce qu’un audit énergétique

Venant en supplément au DPE, l’audit énergétique plus efficace et précis, est une véritable étude thermique approfondie du bâtiment. Cela dit, nous pouvons selon la norme NF EN 16247, le définir comme « un examen et analyse méthodiques de l’usage et de la consommation électrique d’un site, bâtiment, système ou organisme ayant pour objet d’identifier les flux énergétiques et les potentiels d’amélioration de l’efficacité énergétique et d’en rendre compte. ». L’audit énergétique permet donc de calculer l’empreinte carbone d’un habitat. Une fois cette étude réalisée, vous pourrez ainsi prendre les mesures nécessaires afin de réduire l’empreinte carbone de votre logement, notamment grâce à des rénovations thermiques ou même compenser les émissions carbone. L’installation d’objets connectés comme des thermostats fonctionnant en WiFi peut être considéré comme un geste minime face aux problématiques environnementales et pourtant cela permet de réguler en permanence son système de chauffage selon les besoins, ce qui impacte sur l’environnement. Cela permet également de faire un point sur l’empreinte carbone liée à l’utilisation de gaz en cas de chauffage au gaz.

audit, énergie,audit énergétique, audit énergétique particulier,

Les attentes d’un audit énergétique

Il est nécessaire de remarquer que l’audit énergétique devient exigible face à un ensemble d’éléments bien précis. Mais peut aussi être réclamé par une tierce personne, soucieuse d’un diagnostic fidèle du patrimoine.

L’audit énergétique pour particulier est facultatif. il concerne les maison ou appartements individuels. Le propriétaire ou locataire qui veut effectuer une rénovation de son bâti, Changement du système de chauffage, isolation… peut solliciter un audit énergétique pour réduire la consommation énergétique de sa maison.

L’audit énergétique obligatoire, concerne les copropriétés de plus de 50 lots équipées d’un chauffage collectif, à usage d’habitation et ayant déposé un permis de bâtir depuis le 1 janvier 2001 au cadastre. Ledit audit est voté par l’ensemble de copropriétaires regroupé en syndicat lors d’une assemblée générale. Si l’audit n’est pas réalisé, il est renvoyé à l’année prochaine.

Il est à préciser que si l’audit énergétique en copropriété est obligatoire, la réalisation des travaux estimés par l’expertise finale l’en est moins. Car aucune sanction n’est prévue juridiquement à cet égard. Cependant, la valeur boursière de votre propriété diminuera considérablement sur le marché dans le cas où elle se trouve dans un état de dégradation avancée et est sujette à de hautes consommations énergétiques. Dans ce cas d’espèce, les occupants peuvent faire recours à qui de droit, en estimant un abus du non-respect de la réglementation.

Les objectifs de l’audit énergétique

Il est question en réalisant un audit énergétique, d’estimer et de planifier la consommation énergétique de votre patrimoine immobilier, envisager l’amélioration de la performance énergétique de vos installations en vue d’une réduction significative de votre consommation électrique, évaluer les différentes dépenses liées aux travaux prévus. Pour que ceci soit possible, il faut établir un diagnostic général de votre propriété. Celui-ci sera minutieusement établi par un auditeur qui sera au préalable choisi par l’AG de votre syndicat. Ce volet concerne l’audit énergétique qui est obligatoire en copropriété.

Ce diagnostic comportera un ensemble d’éléments lié à votre immobilier, qui jugera de sa capacité à répondre aux exigences de la réglementation. Dans le cas où l’évaluation de votre patrimoine bâti ne satisferait pas les exigences escomptées, son avenir peut être hypothéqué. Un choix difficile se posera entre : sa démolition, sa cession, un changement d’usage, une mutualisation, ou encore une rénovation ou un autre projet de construction neuve.

Comment se déroule l’audit énergétique ?

Un auditeur agrée, indépendant et compétent effectue une première visite complète de votre bâti, durant cette balade technique, il relève des données. Cet exercice peut lui prendre 3 à 5 heures de temps selon la difficulté qu’il rencontre. À la fin, il dressera un rapport sur l’ensemble de résultats. Au prochain rendez-vous les solutions envisageables aux plans technique et financier seront définies.

Dossier pour un bon audit énergétique

Avant de débuter de son travail, un ensemble de documents doit être fourni au prestataire. Notamment : le plan d’habitation, les factures de consommation d’électricité, gaz la fiche d’entretien de la chaudière la fiche technique d’installation du chauffage et production d’eau chaude sanitaire les détails techniques de la composition de la paroi.

Ainsi, l’étude du prestataire fournira :

Un bilan global de votre bâti et de son fonctionnement (aussi bien professionnel qu’individuel). Un suivi d’une analyse de votre système constructif et un descriptif de vos installations énergétiques (chauffage, équipements d’eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage…). Il s’intéresse également à l’estimation des consommations annuelles et des dépenses correspondant à votre équipement, le degré des émissions de gaz à effet de serre du bâtiment. Une enquête est faite auprès des occupants et propriétaires pour évaluer leur consommation. Il établit un programme des travaux qui pourront être effectués, et propose des actions de mises aux normes pour l’amélioration des performances énergétiques et optimisation de l’utilisation des installations du bâtiment. Diagnostic fait, un programme d’action vient s’en suivre.

Programme d’actions menées après un audit énergétique

Il s’agit tout d’abord de faire un rapport synthétique de la collecte des informations faites sur la propriété. Ce rapport sera remis aux copropriétaires qui forment les membres du syndicat. Ils pourront ainsi prendre connaissance des manquements de leur bâtiment, et de la pertinence des travaux à leur proposer. Qu’il s’agisse de travaux gros d’entretien ou recours aux énergies renouvelables. Pour l’entretien, l’audit énergétique permet de mieux budgétiser les travaux de rénovation. Nous avons comme suit, une répartition des pourcentages de dépenses qui pourront être effectuées : 75% de dépenses sont injectées pour l’exploitation et la maintenance technique du bâtiment, 20% pour la construction et 5% pour l’étude et la maitrise d’oeuvre. Il est néanmoins important de souligner que, concernant l’audit énergétique obligatoire, L’Etat en France supporte 70% des charges, ceci en partenariat avec l’ADEME.

Cahiers de charges de l’ADEME

Ce cahier de charges définit l’ensemble de charges que peut soutenir l’ADEME. Dans son souci de promouvoir l’adoption de bonnes pratiques sur les questions énergétiques et environnementales, l’agence aide financièrement les études avec un souci de qualité et d’efficacité pour le bénéficiaire. Cette subvention s’inscrit dans la volonté de l’Etat de garantir la qualité architecturale et environnementale des travaux sur les bâtiments. Il est à noter que cette étude est menée par le « prestataire-conseil »ou « bureau d’études » à un client dénommé « bénéficiaire » ou maitre d’ouvrage.

Le suivi technique

L’agence garantit un conseil technique et un suivi de la prestation. Sur le portail Internet de l’agence, DIAGADEME, sont transmis les résultats de l’étude, comprenant : le rapport final de l’étude et une fiche de synthèse complétée. Par conséquent, le prestataire-conseil saisit les informations sur le résultat de l’étude. Le bénéficiaire quant à lui, son bilan de satisfaction sur la prestation. L’ensemble de ses informations reste strictement confidentiel.

Remplir le DIAGADEME est obligatoire car c’est lui qui donne droit au paiement final de la subvention de l’ADEME.

Contrôle des études financées

L’étude réalisée, elle est soumise à un contrôle approfondi qui donne la possibilité à l’ADEME de faire un bilan de cette étude. De ce fait, l’agence mandate sur le terrain un expert qui aura pour mission d’approuver la qualité de l’étude, la fidélité du rapport transmis et des résultats. Dans ce cas, le prestataire-conseil et le bénéficiaire sont questionnés sur l’étude et ses conséquences. La réalisation d’un audit énergétique vous aidera lors de la constitution d’un dossier pour obtenir un crédit d’impôt.

Aide des fournisseurs d’énergie

Certains fournisseurs gaz et d’électricité tels que Engie, Total, ENI ou même EDF proposent d’aider au financement de l’audit énergétique en copropriété et donnent des conseils diagnostics, afin de susciter une importance préférentielle aux travaux à réaliser. C’est ensemble d’aides fait office de certificats d’économie. Pour en bénéficier, remplissez un dossier généralement mis en ligne sur le site de l’entreprise concernée. Fournissez ensuite les devis et factures et enfin une attestation sur l’honneur.

Plus d’infos sur l’audit énergétique à travers ce site.