Dans tous les secteurs industriels aujourd’hui, la consommation d’énergie est d’un intérêt croissant. La raison est double : non seulement l’énergie a un impact immédiat sur les coûts de production, mais aussi sur l’environnement, en raison de l’origine souvent non verte de cette énergie et des effets polluants qu’entraînent sa production et sa consommation. Même si l’Etat oblige les entreprises d’une certaine taille à s’y soumettre, beaucoup d’organisations qui se soucient de rendre plus efficace leur consommation d’énergie, avant d’ouvrir leur compteur EDF, font recours à un audit énergétique entreprise. Les résultats d’une telle mesure sont généralement avantageux à court et à long terme.

audit energetique entreprise, audit énergétique entreprise, audit énergie

Pourquoi se soumettre à un audit énergétique d’entreprise ?

La mise en place d’une stratégie globale de gestion d’énergie a pour but d’améliorer l’efficacité énergétique de votre organisation. Cette stratégie passe par un audit énergétique d’entreprise qui vous donnera un meilleur aperçu de votre consommation d’énergie. La loi oblige les entreprises de grande taille à s’y soumettre depuis décembre 2015. L’audit a pour objectif de mettre à jour des problèmes de consommation et d’améliorer l’efficacité de la production.

Identifier les problèmes de consommation

Comment chercher à faire un meilleur usage de l’énergie sans au préalable les déceler les secteurs énergivores ? Un audit énergétique entreprise ou de tout autre bâtiment (comme une maison individuelle) vous permettra de comprendre mieux la consommation en énergie de vos installations. En élaborant un inventaire de la consommation d’énergie, il faudra effectuer une vérification détaillée pour quantifier la consommation des activités, des bâtiments et installations. Cela permet d’établir le profil énergétique de l’entreprise et d’identifier les secteurs critiques à rationaliser.

Optimiser votre consommation

Après avoir établi le profil de consommation d’énergie de l’entreprise, l’audit énergétique grande entreprise permet ensuite d’identifier les possibilités d’économies d’énergie. Sur la base des résultats de la vérification énergétique, pourront être organisés et planifiés une stratégie de gestion de l’énergie et plus concrètement, une programmation de réduction de la consommation d’énergie.

Rendre la production plus efficace

L’audit énergétique grande entreprise peut potentiellement apporter des avantages commerciaux importants, la plus grande étant pour toute entreprise la réalisation d’économies substantielles. Les économies réalisables de l’ordre de 20 à 50 % feront à coup sûr baisser les coûts de production, rendant les entreprises commerciales plus compétitives. Sur ce dernier point, en plus de l’aspect financier, une réputation écoresponsable est toujours bénéfique auprès du public.

audit energetique entreprise, audit énergétique entreprise, audit énergie

Audit énergétique : Les entreprises concernées

Les sources légales

L’audit énergétique d’entreprise est une disposition légale qui prend sa source depuis la loi n° 2013-619 du 16 juillet 2013 qui a créé le principe d’une évaluation par les entreprises des performances énergétiques de leurs bâtiments. Cette disposition manifeste l’engagement du gouvernement en matière d’économies d’énergie.

Mais c’est véritablement depuis l’année 2015 que ce principe devient obligatoire, puisque 2 textes sortis en 2014 obligent les entreprises qui répondent à certains critères à s’y soumettre. Il s’agit du décret n°2014-1393 et de l’arrêté du 24 novembre 2014, tous deux relatifs aux modalités d’application de l’audit énergétique prévu par le chapitre III du titre III du livre II du code de l’énergie.

Les entreprises soumises à l’audit énergétique

Les dispositifs légaux suscités obligent certaines entreprises à se soumettre à un audit interne sur leur utilisation de l’énergie dès lors qu’elles répondent à certains critères. L’intérêt est double : d’abord réduire la consommation globale d’énergie qui a des répercussions sur le climat, mais aussi rendre les entreprises concernées plus compétitives. Ainsi, l’audit énergétique est obligatoire pour les entreprises :

  • qui ont plus de 250 salariés
  • qui réalisent un chiffre d’affaires annuel de plus de 50 millions d’euros hors taxe
  • qui présentent un bilan total de plus de 43 millions d’euros

Ces trois caractéristiques ne sont pas cumulatives Il suffit de remplir une seule de ces conditions pour qu’une entreprise soit obligée de se soumettre à un audit énergétique.

À quels secteurs s’applique l’audit

C’est l’arrêté du 24 novembre 2014 qui définit les modalités d’application de l’audit énergétique entreprise obligatoire. Selon ses dispositions, l’audit peut s’étendre :

  • aux bâtiments de l’entreprise,
  • aux techniques industrielles utilisées,
  • aux véhicules et moyens de transport utilisés par les salariés

En plus, 80 % du montant des factures de gaz et d’électricité payées est couvert par l’audit.

La durée de validité de l’audit

Les sociétés qui se sont fait auditer en 2015 devront en 2019 repasser un autre audit énergétique entreprise puisque la loi prévoit qu’il faille renouveler l’audit après 4 ans.

Les cas d’exemption de l’audit

Deux types d’entreprises peuvent être exemptés de la réalisation d’un audit :

  • Les entreprises certifiées ISO 50001 pour leur système de gestion d’énergie
  • Les entreprises certifiées ISO 14001 pour leur système de gestion environnemental

Ces normes ISO permettent de faire des entreprises de véritables champions de la performance énergétique et de protection environnementale, en amont des dispositions gouvernementales sur l’audit énergétique entreprise. De telles entreprises n’ont par conséquent pas besoin de subir un audit énergétique.

Les étapes d’un audit énergétique

Un audit énergétique entreprise lie deux parties : l’entreprise au premier chef et l’auditeur. Cet audit se réalise généralement en 4 étapes :

  • Définir les objectifs de l’audit

Les deux parties à l’audit doivent commencer par définir clairement ce qu’il ce qu’ils visent comme objectifs à l’issue de la procédure d’audit.

  • Faire un rapport de la situation

L’autorité d’audit sera ensuite chargée de faire un état des lieux en rassemblant différentes données qui renseignent sur la consommation énergétique réelle des différents compartiments de l’entreprise : les bâtiments, les équipements, l’exploitation. Les chiffres ainsi obtenus permettent d’établir un bilan global des consommations. Ce bilan sert de référence à l’audit.

  • Analyser

L’état des lieux étant établi, la prochaine étape de l’audit énergétique d’entreprise pour analyser la situation de référence pour voir si amélioration on peut faire, dans quel domaine ou activité, et à quelles proportions. Il s’agit plus clairement de voir comment ramener la consommation d’énergie aux besoins réels de l’entreprise. En outre, il faudra voir si les techniques industrielles ou commerciales de l’entreprise répondent aux dernières innovations en matière d’économie d’énergie.

  • Identifier des possibilités d’optimisation.

Prendre des actions claires menant à :
– la diminution de la consommation énergétique,
– la diminution l’impact environnemental de l’entreprise (gaz à effet de serre),
– la réalisation d’économies substantielles d’argent à l’entreprise auditée, sans que les performances de l’entreprise soient impactées négativement.

Apprenez en plus sur l’audit énergétique d’entreprise à travers ce site (crédit d’impôt, etc.).